Blog

Atelier d’échanges online du 8 octobre 2020 : synthèse des échanges

Le business
Le constat de la plupart est qu’il est en demi-teinte mais avec des activités très intenses et d’autres beaucoup moins.
Pour certains la période était presque une aubaine, l’une qui avait du mal à rebondir professionnellement a trouvé un poste de direction de stratégie RH. Pour une autre la transition vers sa nouvelle activité de coaching se passe très bien en vidéoconférence.
Pour d’autres, la période a été un gros clivage.
La plupart se sont mis au digital et ont été surpris par la qualité des échanges qu’il permet.

La Covid
Pour une participante qui vit en Suède, la France paraît comme étant en état de guerre ! Les Suédois sont plus dociles, le collectif prime sur l’individu à la différence des pays latins.
D’une manière générale, la Covid accélère les transformations.

Le télétravail
L’un est dans une mission de direction commerciale à 90 % à distance. Il a constaté que chacun y avait trouvé son rythme.
Pour une autre, la culture de l’entreprise est celle du contrôle avec obligation de 3 jours de présence par semaine et des règles sanitaires partout, des injonctions contradictoires et une forte demande des salariés de plus de flexibilité.Les DRH négocient des accords pour augmenter le télétravail, il est clair que l’on ne reviendra pas en arrière.
Les syndicats ont besoin d’avoir les troupes sous la main  pour pouvoir les mobiliser. Ils n’aiment pas du tout le télétravail.

Le management
Pour les managers, difficile de gérer à distance, de mesurer le travail. Pourtant il semble que le télétravail augmente la productivité.
Le télétravail révèle les managers contrôlant qui ont du mal, ceux qui ne délivrent pas et ceux qui n’ont pas d’impact.
Comment passer du management par le contrôle au management par la confiance !

En vidéoconférence, la prise de parole n’est pas la même, elle est régulée spontanément en évitant les interruptions, les rebonds, l’occupation sonore de l’espace etc.
Cela aide les introvertis et perturbe les manipulateurs, les baratineurs et les courtisans.
Pour certains, le télétravail risque de diluer la culture d’entreprise, surtout pour celles qui sont des « lieux de vie ».
Pour d’autres, il n’est plus agréable de retourner dans des bureaux vides occupés seulement par les stagiaires et les intérimaires !

Sur le fond, la situation actuelle révèle une forte tension entre la performance et le sens. Comment remettre du sens dans l’activité pour renforcer l’engagement et préserver la performance ?


L’interview de Thierry Dubois sur le Talent



Soirée Talentissimo sur Zoom le 30 juin 2020

Une première chez Savoir-Faire ! Nous avons été très heureux de nous retrouver pour cette soirée d’échanges. Résumé  :

§ Le confinement a été un amplificateur de la qualité du management :
– Un suivi attentif et compréhensif des équipes par leur manager pour permettre une continuité de l’activité en tenant compte des contextes personnels. Beaucoup se sont téléphoné pour garder le lien en se centrant sur l’attention à l’autre (un vrai « comment vas-tu ? ») et pas seulement sur l’activité.
– Certaines entreprises ont mis en place une cellule psychologique téléphonique, d’autres ont mis en place des cercles de paroles tous les 15 jours, des conférences Skype avec un naturopathe et aussi des moments de détente type coin café.
– Les relations se sont modifiées entre collègues et avec les managers : voir son patron en Visio dans son univers personnel avec un enfant qui passe dans le champ de la caméra change la relation !
– Certaines organisations ont rattrapé en quelques semaines un gap de plusieurs années en matière de digitalisation.

§ Le télétravail
– Ses avantages :
Moins de trajet – Auto organisation – Meilleure concentration.
Meilleure préparation des réunions et efficacité personnelle et collective pendant les réunions.
– Ses inconvénients :
– Difficulté de séparer le perso du pro – Pas toujours facile quand la fonction est transversale – Epuisant pour certains occupés non-stop.
– Difficile de cerner les signaux faibles annonciateurs de tensions en Visio.

§ Après, à la rentrée
– Accélération des processus de transformation.
– Besoin clairement exprimé de plus de flexibilité.

– La situation est anxiogène : « que va-t-il se passer dans mon organisation ? Vais-je garder mon poste ? » – Augmentation de la pression pour « rattraper le retard » à marche forcée.
– Remontée d’une certaine suspicion de la part des RH vis-à-vis de plus de flexibilité, quel en sera l’impact sur la culture d’entreprise, la cohésion des équipes ?
– Les entreprise verticales et contrôlantes ont récemment voulu faire revenir les troupes au bureau, les entreprises plus ouvertes ont déjà introduit la souplesse nécessaire pour un bon équilibre entre engagement et équilibre de vie.
– Des entreprises et des start-up ont carrément dénoncé des baux locatifs pour réduire les charges des locaux !


Témoignages :

Franck : Directeur marketing groupe

« Chez Savoir-Faire, j’ai trouvé l’essence de ce dont j’avais besoin, l’attention, l’écoute, la présence, l’engagement au-delà des techniques, pour travailler sur mon projet global, pour trouver un équilibre.

« La recherche des talents m’a donné de la force, car jamais je n’aurais osé parler de talents me concernant. Et pourtant vous avez réussi en dénicher dans des actes simples qui me paraissent tout à fait anodins »


Bernard : chef de cabinet parti avec son Dirigeant

Bardé des plus beaux diplômes français reconnus internationalement, il se dit « atypique », mais il a un réseau que beaucoup envieraient. Il choisit entre plusieurs opportunités dans des organisations prestigieuses.

« Mon projet professionnel est bien le mien. Je suis venu avec un besoin de soutien psychologique que j’ai trouvé et j’ai gagné en confiance grâce à une meilleure connaissance de moi. Le travail sur l’histoire de vie est extrêmement positif même si au départ cela peut faire peur. Le travail sur les réalisations, s’il est parfois besogneux, est très efficace. L’accueil est presque trop bien, le café est très bon et les caramels excellents !»